Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures




















Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures






Sommaire
Février 2000

Communiqué de presse
Côté cour/Côté jardin
Mise en espace
Lectures
Communiqué de presse

La disparition du « Théâtre des Jeunes Spectateurs » (T.J.S.) de Montreuil (fondé et dirigé depuis 10 ans par Daniel Bazilier et Patricia Giros ) est un très mauvais coup pour les publics d’enfants et pour tous les artistes et professionnels de l’action culturelle qui attendent, de la part de Madame Catherine Trautmann, Ministre de la Culture, la mise en œuvre d’une véritable politique de développement concernant, dès l’enfance, le théâtre et les jeunes spectateurs.
Plus encore que la disparition d’un des six CDNEJ (Centres Dramatiques Nationaux pour l’Enfance et la Jeunesse) ce sont les objectifs invoqués qui sont profondément préoccupants.

Selon les propres termes de Madame Catherine Trautmann, lors de sa conférence de presse du 1er février 2000, le CDNEJ de Montreuil va devenir « un lieu de création ouvert à l’échange entre les pratiques artistiques, notamment les interactions entre le théâtre et la danse. Ce ne sera plus un Centre Dramatique consacré exclusivement à l’enfance et à la jeunesse. Il deviendra un lieu de création tout public ce qui, à l’évidence, inclut le jeune public. »
Tel est l’argument, en forme de sophisme, utilisé par le Ministère de la Culture pour justifier la disparition de ce CDNEJ.
La généralisation de « l’obligation jeunes publics » est en effet la nouvelle fausse bonne idée dont s’empare le Ministère de la Culture pour se dispenser de reconnaître, parmi les jeunes publics, les enfants en tant que publics particuliers. Et pour mieux refuser de définir et mettre en œuvre une politique spécifique, à la fois, structurelle et financière, les concernant.

Comme le laisse présager la suppression du CDNEJ de Montreuil cette orientation et des arguments identiques devraient, en toute logique, conduire le Ministère de la Culture à démanteler prochainement l’ensemble du réseau des compagnies et des établissements spécialisés qui, faut-il le rappeler, constituent l’infrastructure agissante, le vivier expérimental et créatif du développement théâtral contemporain en direction des enfants spectateurs.
La décision concernant le CDNEJ de Montreuil est extrêmement dangereuse pour l’avenir de toute une composante de l’activité théâtrale.
En quoi est-elle compatible avec les orientations énoncées, voici plus de deux ans, lorsque Madame Catherine Trautmann avait tenu à déclarer que les publics d’enfants étaient « l’une de ses priorités » ?
Paris, 7 février 2000


Côté cour / côté jardin

17 juillet 1999 – Dans le cadre des journées de la DMDTS au Festival d’Avignon une demi-journée est consacrée au jeune public. Elle n’a pas été marquée par une réelle volonté de dialogue.

Septembre 1999 – Nous apprenons l’existence d’une circulaire de Dominique Wallon, Directeur de la Musique de la Danse du Théâtre et des Spectacles (Ministère de la Culture) adressée le 30 juin 1999 aux Préfets de région (direction régionale des affaires culturelles). Cette circulaire, fondée sur les conclusions d’une mission préalable confiée à Catherine Lephay-Merlin, a pour objet le jeune public et la mise en place d’une réflexion régionale dont les synthèses auraient dû être restituées « par chaque DRAC avant la fin 1999 » pour alimenter les travaux d’un groupe de réflexion au niveau national devant livrer des propositions « dès le premier trimestre 2000 »… Nous constatons, six mois plus tard, que la plupart des directeurs de DRAC n’a toujours pas donné suite à cette circulaire.

27 octobre 1999 – Au cours de son point de presse du 27 octobre 1999, et comme s’il ne tenait aucun compte de sa propre circulaire, Dominique Wallon annonce que « la création et la recherche en direction du jeune public, constitueront désormais une obligation partagée par tous les centres dramatiques. »

18 novembre 1999 – La majorité des professionnels présents au GRAC National de Quimper le 18 novembre 1999 décide de former une coordination nationale. « Le courrier adressé par Dominique Wallon aux Préfets de région en juin dernier nous semblait intéressant. Il mettait en valeur les démarches spécifiques qui existent dans notre domaine et proposait une réflexion sur le sujet à l’échelle des régions. Au bout du compte, hormis en Ile-de-France et en PACA, cette réflexion n’a pas eu lieu. Et la question du jeune public a été laminée lors de la dernière conférence de presse de Dominique Wallon. »

10 décembre 1999 – Point de vue : « La mobilisation de la profession dans le domaine jeune public est salvatrice. La réflexion, entamée par le ministère, doit être approfondie tant l’enjeu est crucial. Oui, la création à destination des enfants doit concerner toutes les disciplines ainsi que des artistes non « spécialistes ». Mais à trop vouloir effacer la spécificité du genre, l’Etat fait fausse route. Toucher le jeune spectateur tant en terme de création que d’action culturelle requiert une recherche, une connaissance et des efforts à long terme que les professionnels qui s’y consacrent depuis des années ont acquis et qui ne s’improvisent pas du jour au lendemain. Et surtout, cela ne peut reposer que sur une envie profonde et un engagement quasi-militant, patents chez les artistes et les diffuseurs de spectacles pour enfants. Contraindre des professionnels qui ne sont pas animés par ce moteur essentiel n’a, sur le fond, aucun sens. L’enjeu n’est pas de remplir les salles de moutards mais d’amener la jeune génération à rencontrer la création artistique par un long processus d’accompagnement. Cela suppose une vraie politique. » Eric Fourreau, La Lettre du Spectacle, 10/12/99.

11 janvier 2000 – Dominique Wallon démissionne de ses fonctions. Madame Sylvie Hubac pourrait être nommée le 1er mars prochain pour le remplacer.

1er février 2000 – Conférence de Catherine Trautmann sur les nominations dans le spectacle vivant. Voir le communiqué ci-dessus concernant le projet de Gilberte Tsaï qui succède à Daniel Bazilier et Patricia Giros. On remarque d’autre part que le projet artistique défini pour le TEP, sous la direction de Catherine Anne, ne semble aucunement destiné à faire de ce lieu le théâtre « jeunes publics » attendu… Et qui manquera toujours à Paris…

4 février 2000 – Autre sujet d’inquiétude : dans le cadre du programme national défini par la circulaire du 5 mai 99, aucune des quatre structures, présumées être labellisées scènes conventionnées jeune public (Massalia à Marseille, Athenor à Saint-Nazairre, L’Esplanade à Saint-Etienne, Les Colonnes à Blanquefort), n’a obtenu d’engagement en ce sens de la part de leur DRAC respective. L’ATEJ est intervenue auprès de Dominique Wallon, mais le courrier adressé à ce sujet le 22 novembre 1999 est resté sans réponse.


Mise en espace

ENQUETE ETAT DES LIEUX -
Saison 98/99

COMPAGNIES
Cette enquête a été réalisée à partir des questionnaires retournés par 66 compagnies

Financement
35 compagnies sur 66 ont été subventionnées en 98/99 par le Ministère de la Culture :

10 au titre d’une convention triennale DRAC
16 au titre d’une subvention de fonctionnement DRAC maintenue pour 99
4 au titre de l’aide à la production
5 au titre de l’action de formation en milieu scolaire

31 compagnies sur 66 n’ont pas été subventionnées par le Ministère de la Culture en 98/99.
Sur 35 compagnies subventionnées par le Ministère de la Culture, 23 ont reçu un financement complémentaire des collectivités locales.
Au total 47 compagnies sur 66 ont bénéficié d’un subventionnement de la part d’une collectivité locale.
11 compagnies n’ont aucun financement.

Nature des projets artistiques
Les projets artistiques de ces 66 compagnies sont axés sur :
THEATRE > 32 compagnies
THEATRE DE MARIONNETTES > 22 compagnies
THEATRE MUSICAL > 2 compagnies
THEATRE LYRIQUE > 0
DANSE > 2 compagnies
CONTE > 2 compagnies
CHANSON > 2 compagnies
THEATRE DE RUE > 0
CIRQUE > 1
AUTRES > 3

Equipements
Sur 66 compagnies 40 sont itinérantes et ne disposent pas d’équipement propre
Sur 66 compagnies 26 disposent régulièrement de salles (5 compagnies disposent de plusieurs salles). Ces compagnies effectuent également des tournées (24 sur 26)

Programmation
Sur les 26 compagnies possédant un lieu :
13 programment de 1 à 3 spectacles jeune public
5 programment de 3 à 5 spectacles jeune public

Au cours de la saison 98/99, les 66 compagnies ont proposé au total 233 spectacles jeunes publics dont 80 créations et 153 reprises.
On observe que de nombreuses compagnies gardent pendant plusieurs années entre 4 et 6 spectacles à leur répertoire.
On note d’autre part que 8 compagnies sur 66 n’ont pas présentées de nouvelle création en 98/99.
Au total ces 66 compagnies ont été donné 5 491 représentations pour 810 493 spectateurs.
dont : 450 représentations sur leur lieu d’implantation pour 71 136 spectateurs
5041 représentations en tournées pour 739 357 spectateurs

Formation
48 compagnies sur 66 proposent et encadrent des activités de formation :
27 sous forme d’ateliers et de stages ( dont 19 des stages longue durée)
21 utilisent une autre forme (essentiellement interventions auprès des élèves, des enseignants).

Projets pour la saison 99/2000
Ces 66 compagnies proposent 210 spectacles pour la saison dont 67 nouvelles productions et 143 reprises
17 compagnies n’ont aucun projet.
Ces 67 productions nouvelles sont programmées par 49 compagnies (soit une moyenne de 1, 3 création par compagnie).


CENTRES DRAMATIQUES NATIONAUX
pour l’Enfance et la Jeunesse

Financement
Cette enquête concerne les 6 CDNEJ (centres dramatiques nationaux pour l’enfance et la jeunesse). Ces 6 centres dramatiques nationaux sont des institutions subventionnées principalement par le Ministère de la Culture en collaboration avec les Villes et les collectivités locales de leur zone d’implantation.

Equipements
Les 6 CDNEJ possèdent chacun un lieu soit un total de 11 salles représentant 3 728 places :
Grand Bleu / Lille > 1 salle de 320 places
Théâtre des Jeunes Années / Lyon > 2 salles de 90 et 480 places
Théâtre des Jeunes Spectateurs / Montreuil > 1 salle de 340 places
Heyoka / Sartrouville > 2 salles de 350 et 800 places
Théâtre Jeune Public / Strasbourg > 4 salles pour un total de 720 places
Théâtre du Préau / Vire > 1 salle de 618 places

Programmation
2 CDNEJ programment en moyenne de 5 à 10 spectacles par saison
4 CDNEJ programment en moyenne plus de 10 spectacles par saison :

Grand Bleu / Lille > plus de 10 spectacles
Théâtre des Jeunes Années / Lyon > plus de 10 spectacles
Théâtre des Jeunes Spectateurs / Montreuil > 5 à 10 spectacles
Heyoka / Sartrouville > plus de 10 spectacles
Théâtre Jeune Public / Strasbourg > plus de 10 spectacles
Théâtre du Préau / Vire > 5 à 10 spectacles

Spectacles

Spectacles produits Spectacles coproduits Spectacles accueillis Total spectacles
Grand Bleu / Lille 3 2 20 25
Théâtre des Jeunes Années / Lyon 2 1 21 24
Théâtre des Jeunes Spectateurs / Montreuil 1 1 5 7
Heyoka / Sartrouville 7 1 6 14
Théâtre Jeune Public / Strasbourg 4 2 14 20
Théâtre du Préau / Vire 1 1 9 11
TOTAL 18 8 75 101

Représentations

Représentations dans le lieu Représentations en tournée TOTAL
Grand Bleu / Lille 182 90 272
Théâtre des Jeunes Années / Lyon 172 27 199
Théâtre des Jeunes Spectateurs / Montreuil 108 131 239
Heyoka / Sartrouville 350 0 350
Théâtre Jeune Public / Strasbourg 253 150 403
Théâtre du Préau / Vire 44 138 182
TOTAL 1109 536 1645

Fréquentation

Nombre de spectateurs dans le lieu Nombre de spectateurs en tournée TOTAL
Grand Bleu / Lille 30 783 16 386 47 169
Théâtre des Jeunes Années / Lyon 61 510 7 113 68 623
Théâtre des Jeunes Spectateurs / Montreuil 31 398 40 748 72 146
Heyoka / Sartrouville 50 883 0 50 883
Théâtre Jeune Public / Strasbourg 53 130 31 500 84 630
Théâtre du Préau / Vire 9 854 20 000 29 854
TOTAL 237 558 115 747 353 305

Soit :
- une moyenne générale de 214, 2 spectateurs par représentation dans le lieu
- une moyenne générale de 215, 9 spectateurs par représentation en tournée

Nature des spectacles

Grand Bleu TJA TJS Heyoka TJP Préau
Théâtre 17 16 6 11 12 9
Marionnettes 1 2 1 - 3 -
Théâtre musical 1 1 - - 1 2
Théâtre lyrique - 1 - - 1 -
Danse 5 2 - 1 - -
Conte 1 - - 1 1 -
Chanson - - - - - -
Spectacle de rue - 2 - - - -
Cirque - - - - 2 -
Autre - - - 1 - -


Les 6 CDNEJ ont ainsi programmé en 98 / 99 :

71 spectacles de théâtre
7 spectacles de marionnettes
5 spectacles de théâtre musical
2 spectacles de théâtre lyrique
8 spectacles de danse
1 spectacle de conte
2 spectacles de rue
2 spectacles de cirque
2 autres types de spectacles
Soit
84, 16 % de spectacles de théâtre

Formation
Les CDNEJ proposent tous des actions de formation :

Grand Bleu / Lille propose des ateliers + stages
Théâtre des Jeunes Années / Lyon propose des ateliers + stages + autres formes
Théâtre des Jeunes Spectateurs / Montreuil propose diverses formes d’interventions
Heyoka / Sartrouville propose des ateliers + autres formes
Théâtre Jeune Public / Strasbourg propose des ateliers + stages + autres formes
Théâtre du Préau / Vire propose des ateliers + autres formes

Projets pour la saison 99/2000
Les 6 CDNEJ proposent au total, pour la saison 1999/2000, 9 créations et 17 reprises, soit 26 spectacles jeunes publics

Créations Reprises
Grand Bleu / Lille 2 5
Théâtre des Jeunes Années / Lyon 3 1
Théâtre des Jeunes Spectateurs / Montreuil 1 2
Heyoka / Sartrouville 1 4
Théâtre Jeune Public / Strasbourg 0 3
Théâtre du Préau / Vire 2 2
TOTAL 18 8


ETABLISSEMENTS / DIFFUSION

Cette enquête a été réalisée à partir des questionnaires retournés par 129 établissements
Sur ces 129 établissements, on trouve :

6 CDNEJ
15 Scènes Nationales
7 Théâtres missionnés
31 Théâtre municipaux
21 Centres culturels municipaux
6 MJC
5 Festivals
38 Autres (essentiellement associations)

Financement
86 établissements sur 129 ont été subventionnés, à des titres et à des niveaux très divers, par le Ministère de la Culture en 98/99.
L’ensemble des 129 établissements est aidé à des niveaux divers par une ou plusieurs collectivités locales.

Equipements

123 établissements sur 129 disposent de 221 salles comptabilisant 95 374 places (dont 11 salles et 3 728 places pour les 6 CDNEJ).
Sur ces 123 établissements, 69 disposent de plusieurs salles (3 CDNEJ sur 6 disposent également de plusieurs salles).

Programmation

8 établissements programment de 1 à 3 spectacles jeunes publics
21 établissements programment de 3 à 5 spectacles jeunes publics
54 établissements programment de 5 à 10 spectacles jeunes publics
46 établissements programment plus de 10 spectacles jeunes publics

Spectacles

En 98/99 ces établissements ont proposé 1 207 spectacles (dont 101 pour les CDNEJ) soit :

55 productions (18 pour les CDNEJ)
82 coproductions (8 pour les CDNEJ)
1 070 spectacles accueillis (75 pour les CDNEJ)

Fréquentation

Nombre de représentations Nombre de spectateurs
129
établissements
dont 6 CDNEJ 129
établissements
dont 6 CDNEJ
Sur le lieu 5 466 1 109
soit 20, 29 %
1 077 290 237 558
soit 22, 05 %
En tournée 1 242 536
soit 43, 16 %
224 819 115 747
soit 51, 48 %
Total 6 708 1 645
soit 24, 52 %
1 302 109 353 305
soit 27, 13 %

Sur 129 établissements, on comptabilise 99 établissements qui programment sur site, 26 établissements qui programment sur site et en tournée et 4 établissements qui ne font que de la tournée.

Nature des spectacles

Etablissements Dont CDNEJ
Théâtre 458 71
Marionnettes 239 7
Théâtre musical 90 5
Théâtre lyrique 23 2
Danse 135 8
Conte 77 3
Chanson 89 -
Spectacle de rue 13 2
Cirque 40 2
Autre (essentiellement musique classique et mimes) 43 1


On note que le théâtre constitue 67, 10 % des spectacles programmés et la danse 11, 18 %.
On observe également que 12 établissements (soit 9 %) ne proposent pas de théâtre et que 3 établissements ne proposent qu’un seul genre de spectacle (théâtre, théâtre musical, danse).

Formation

91 établissements sur 129 (soit 70, 54 %) proposent des activités de formation :
53 sous forme d’interventions diversifiées dans les écoles ou auprès des enseignants.
38 (soit 41, 75 %) sous forme d’ateliers ou de stages et d’interventions diversifiées dans les écoles ou auprès des enseignants

Projets pour la saison 99/2000

Ces 129 établissements ont prévu de programmer : 380 spectacles (dont 26 pour les CDNEJ) soit :
126 créations (dont 9 pour les CDNEJ)
et 254 reprises (dont 17 pour les CDNEJ)


Lectures

LES LOISIRS DES 8/19 ANS (1)
« Près de 7 jeunes sur 10 sont allés au musée au cours de l’année écoulée, 4 sur 10 au Théâtre. Ces pratiques appartiennent à deux univers distincts. La visite au musée est souvent impulsée par la famille (plus d’1 jeune sur 4) ou l’école (1 jeune sur 5) ; dans 25% des cas, la famille et l’école jouent toutes les deux le rôle d’initiateur. Le cas du théâtre est différent, puisque c’est l ‘école qui joue le rôle principal d’initiation (1 jeune sur 4), devant la famille (14%) : dans 9% des cas, seulement, l’initiation est faite à la fois par la famille et l’école. »
« Malgré un taux de pratique faible (inférieur à 20%), les 11/13 ans expriment un désir inassouvi à l’égard du théâtre… »
(1) Enquête « les loisirs des 8/19 ans ». Développement culturel n°131, décembre 99 (Ministère de la Culture)